Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Pétition] Soutien à m. - Non au harcèlement policier et à la répression !

Le 11 septembre 2013

Efficace ou pas ? La question s'est posée quant à pertinence d'une pétition en ligne. Et puis finalement, nous nous sommes dit que c'était toujours une manière de parler de "l'affaire" m. face à la police/justice. Merci de signer, merci de faire suivre !

Pour signer la pétition :
http://www.change.org/fr/pétitions/france-soutien-à-m-non-au-harcèlement-policier-et-à-la-répression

***
Soutien à m.  - Pour que cessent le harcèlement policier, la répression et l'oppression !

m. est une poète, militante, activiste qui met sa voix, sa plume, son cœur et beaucoup de  son énergie dans une lutte pacifique aux cotés des exclu-es et des opprimé-es de Bordeaux et d'ailleurs.

Elle participe à construire et à diffuser une vision alternative d'une société où l'autonomie, le partage des savoirs, la solidarité, l'Amour sont les bases d'un monde juste, cet autre monde possible qui est en marche.

Depuis plus de 15 ans, au sein du collectif d'artistes l'Orchestre Poétique d'Avant-guerre [O.P.A], elle organise et/ou participe à de nombreux concerts de soutien, écrit et met en scène des spectacles poétiques, à caractère souvent social.

Pour elle, l'acte doit être joint à la parole et la politique - tout comme la rue - demeure un espace à se réapproprier.

Lire ici son parcours militant :
http://soutien-m.over-blog.com/parcours-militant-m.-c%C3%B4t%C3%A9-pile

Mais la France n'est pas/plus cet Etat de droit où l'on peut militer pacifiquement sans craindre les foudres du pouvoir.

Depuis 2006, m. est la cible d'une oppression et d'une répression tout à fait symptomatiques du recul de la liberté d'expression et de la liberté tout court dans notre pays pourtant auto-qualifié de "démocratique".

Au fur et à mesure de la mise en place de la société de contrôle - dont nous voyons tous les jours les effets pervers -, m., comme nombre de militant-e-s considéré-e-s comme des dangers pour la sécurité intérieure, connaît un harcèlement policier qui va sans cesse croissant.

De sa première arrestation en 2006 pour avoir distribué des tracts appelant au boycott des élections municipales à la perquisition de son appartement en juillet 2013, en passant par son passage à tabac par les forces de l'ordre en 2009, m. vit une oppression quotidienne qui aujourd'hui l'oblige à user de prudence et à tenter de se défendre face à la machine à broyer étatique.

Lire ici la chronologie de sa répression :
http://soutien-m.over-blog.com/de-l-oppression-%C3%A0-la-r%C3%A9pression-m.-dans-l-oeil-du-viseur

En juillet 2013, depuis l’affaire de l’occupation d’un immeuble de Bordeaux par des familles de migrants, le Droit Au Logement, association dont m. est un membre actif, est dans le collimateur de l’extrême-droite et de la police.

Le 18 juillet, la police, qui jusque là n'avait jamais trouvé de prétexte pour rentrer chez m., sonne chez elle à 7h du matin pour lui signifier sa garde à vue immédiate et la perquisition complète de son domicile.

Les policiers en sont repartis avec :
- son ordinateur fixe ;
- son ordinateur portable ;
- ses deux disques durs externes ;
- ses clés USB ;
- son téléphone portable ;
- son carnet de notes et divers documents personnels.

Voir ici les explications de m. en vidéo :
http://soutien-m.over-blog.com/o.p.a-perquisition-saisies-garde-%C3%A0-vue-pour-m

Elle est ressortie libre du commissariat central après 12h de garde à vue sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle.

Mais la police ne lui a pas rendu ses affaires.

Cette perquisition la prive donc de tous ses outils professionnels, de 25 années de créations et l'empêche concrètement de poursuivre ses projets en cours.

Aujourd'hui, m. ne peut plus se défendre seule face au danger qui la menace et la censure dont elle est l'objet.

L'attention que nous devons porter aux faits que des artistes soient la cible d'une extrême répression doit nous conduire à nous interroger sur la société dans laquelle nous vivons et vivent nos enfants.

Alors que la crise économique monopolise les quelques luttes "massives" que nous consentons à mener ces dernières années, nous sommes si peu nombreux à descendre dans la rue quand la police assassine notre jeunesse et n'est jamais condamnée, quand elle violente les militant-e-s est n'et jamais inquiétée, quand elle amende, enferme, frappe et mutile celles et ceux qui osent dire non et se déclarent insoumis sans qu’elle ne soit jamais montrer du doigt.

Dans le même temps, tant de caméras, de fichages, d'empreintes, de traçages... nous envisagent et nous dévisagent comme autant de délinquant-e-s potentiel-les.

La poésie est une arme et les Etats totalitaires ont toujours éliminé les vecteurs d'une pensée moins archaïque : les poètes en prison sont autant de rage et de combativité arrachées aux muscles et au coeur du peuple.

Il devient donc urgent de se montrer solidaires des lanceurs d'alertes qui comme m. nous tiennent informé-e-s et luttent sans rechigner à la reconquête de nos libertés perdues.

Il devient urgent de refuser qu'une personne véhiculant des idées humanistes soit ainsi harcelée alors que dorment tranquilles les marchands de sommeil, les escrocs financiers, les politicien-nes corrompu-e-s, les grands patrons combinards : tous ces intouchables qui font qu’aujourd’hui en France la justice est un mot auquel il faut donner un sens alors qu’enchaînée au pouvoir politique, elle protège les forts contre les faibles.

Signer cette pétition de soutien à m., c’est faire un geste vers ce désir impérieux de liberté qui nous habite tous et toutes, c’est dire que nous ne laisserons pas les poètes privés de leur plume, c’est refuser un régime de terreur sournoise, c’est faire en sorte que la pression change de camp, et que si l’on ne nous entend pas, la rue est à nous !

Merci de votre signature ! Merci de faire suivre dans vos réseaux.

« Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ! »

Le collectif de soutien à m.

Pour signer la pétition :
http://www.change.org/fr/pétitions/france-soutien-à-m-non-au-harcèlement-policier-et-à-la-répression

Tag(s) : #Soutenir m., #Courriers officiels, #Communiqués O.P.A, #Parcours de m.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :