Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La complainte de Georges Ibrahim Abdallah

La complainte de Georges Ibrahim Abdallah

Dans les vieilles geôles françaises
Y avait, y avait un prisonnier
Depuis 30 ans, à dieu ne plaise,
Derrière des barreaux enfermés.

C’est une zone de non-droit,
Un lieu qu’un seul homme parcourt,
Bien plus qu’une cage, un endroit
Où le temps a fini son cours.

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

Que devient l’homme entre les murs ?
Rêve-t-il de Kobayat ?
Sent-il le vent comme un murmure
Sur la Plaine de la Bekaa ?

Voit-il, au-delà du grillage,
Beyrouth la belle ? Et dans l’effroi,
Pleure-t-il de tristesse et de rage
Sur les cendres de Chatila ?

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

L’homme est là et toujours se dresse,
L’homme est là et toujours se bat !
La liberté n’a pas de laisse,
La lumière ne vient pas d’en bas.

Quand la dictature le retient
Et fait la guerre au monde entier,
Même enfermé, il se souvient
D’un drapeau rouge à empoigner !

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

Vous qui voyez le temps qui file
Aux fenêtres des jours perdus,
Songez aux longues heures fébriles,
Songez aux allées et venues.

Quand se pavane l’injustice
Et lorsque vos yeux se détournent,
C’est bien un jour de plus qui glisse
Dans ce cachot où l’homme tourne.

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

Qu’on lui ouvre grandes les portes,
Qu’il revienne à nous triomphant !
Que nos chants de victoire le portent
Aux pieds des cèdres du Liban !

Dans les vieilles geôles françaises
Y avait, y avait un prisonnier
Depuis 30 ans, à dieu ne plaise,
Derrière des barreaux enfermés.

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

m. pour L’Orchestre Poétique d’Avant-guerre - O.P.A
Le 26 septembre 2014

Texte libre de droit diffusé sous licence libre.
http://www.opa33.org/opa-creative-commons.html
Faites-en ce que vous voulez !

***
Le 25 octobre 2014, cela fera 30 ans que Georges Ibrahim Abdallah est enfermé dans les prisons françaises.

Un rassemblement est organisé ce jour devant la prison de Lannemezan.
Un bus partira de Bordeaux le matin pour retour en soirée.

Infos :
http://www.opa33.org/liberez-georges-i-abdallah.html

Tag(s) : #Communiqués O.P.A, #Répression

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :