Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelle garde à vue pour m. et les membres du D.A.L 33

Le 29 septembre 2013

Communiqué du collectif de soutien à m. et de l'Orchestre Poétique d'Avant-guerre

Affaire Planterose - Nouvelle garde à vue pour les membres du D.A.L33

Voilà plus de deux mois aujourd'hui que 25 policiers de Bordeaux ont été mobilisés afin de perquisitionner, à 7h du matin, l'appartement de quatre militant-e-s du D.A.L (Droit Au Logement) et les mener en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour "violation de domicile et dégradation".

Pour m., cueillie au pied du lit, cette perquisition surprise la prive d'un coup de l'ensemble de ses outils de création et de communication.

La police repart en effet avec :

- son ordinateur fixe
- son ordinateur portable
- ses deux disques durs externes
- ses clés USB
- son téléphone portable
- divers documents

Lire ici :
http://soutien-m.over-blog.com/o.p.a-perquisition-saisies-garde-%C3%A0-vue-pour-m

Pour elle, c'est une nouvelle étape dans la répression et l'oppression qu'elle subit depuis plusieurs années.
http://soutien-m.over-blog.com/de-l-oppression-%C3%A0-la-r%C3%A9pression-m.-dans-l-oeil-du-viseur

Après 12h de garde à vue, les quatre militant-e-s du D.A.L ressortent libres de l'hôtel de police et le capitaine Merle qui mène l'enquête promet à m. de faire au plus vite pour que ses affaires lui soient rendues la semaine suivante.
http://dal33.over-blog.com/communiqu%C3%A9-du-d.a.l-gironde

Mais l'été se passe et ni m. ni ses camarades ne sont convoqué-e-s afin que leurs affaires leurs soient restituées.

Le 17 septembre, ils reçoivent bien cependant une convocation mais il s'agit de répondre une fois de plus aux enquêteurs.

Le 19 septembre, ils sont 5 à devoir se rendre à l'hôtel de police à 8h du matin sous peine, leurs dit-on quand certains essaient de décaler ce rendez-vous, de se voir immédiatement placés dans le fichier national des personnes recherchées.

Ils s'y rendent donc, déterminés à ne pas faire trainer cette audition libre dont la durée ne peut excéder 4h et qu'ils peuvent quitter à tout moment.

Mais leur détermination ne peut rien face à la machine répressive de l'Etat. Sitôt leur arrivée, les militant-e-s sont de nouveau placés en garde à vue.

Ils apprennent qu'elle est la suite normale de leur première deux mois auparavant. Il faut savoir qu'une garde-à-vue pour des délits passibles d'au moins un an de prison (ce qui est le cas pour la violation de domicile) peuvent aller jusqu'à 48h et que les enquêteurs ont tout le loisir de "saucissonner" la durée de cette garde-à-vue à leur convenance.

Voilà donc de nouveau les militant-e-s emprisonné-e-s pour 10h.

Au moment de leur libération, alors que la chaine de solidarité mise en place a bien fonctionné et qu'une trentaine de personnes sont venues les attendre, le capitaine Merle promet de nouveau à m. que la semaine suivante toutes ses affaires lui seront rendues.

Elle lui répond qu'elle a déjà entendu ça il y a deux mois et que tant qu'aucun papier officiel ne lui indiquera qu'elle peut venir récupérer son bien, elle ne le croit pas.

La semaine s'achève et pas de papier officiel à l'horizon...

Il parait que M. Valls a été ému par l'article du Figaro relatant l'affaire Planterose et nauséabondement intitulé "Bordeaux - Une octogénaire mise à la rue par des Bulgares".

Avec tout ce que l'on sait de lui maintenant, il n'est pas surprenant qu'il veuille se montrer ferme en tout endroit qui pourrait flatter les basses pensées des Français.

Dans la logique de la droitisation politique évidente de cette gauche de façade, les militant-e-s sont des voyous qu'il faut condamner, les Bulgares - forcément Roms - sont à renvoyés au plus vite dans leur lointain pays.

Et comme la police de Bordeaux n'a rien à faire en ce moment, elle met un zèle particulier à trouver le sens de textos forcément codés, à analyser la géolocalisation des portables de gens qui, crime odieux, se connaissent, à prendre des photos comme on pose des pièges, à faire toute sorte de chantage pour tenter de soutirer la moindre information.

Nous en avons une pour elle. Si elle se promène un peu partout dans les rues de la Belle Endormie, elle verra qu'à l'heure où l'appartement de la rue Planterose demeure vide, de nombreuses personnes dorment dehors chaque soir.

Mais elle doit déjà le savoir, elle qui a procédé encore cet été à un nombre impressionnant d'expulsions de squats, comme ce 12 septembre où trois familles roms sont chassées manu militari d'un immeuble salubre appartenant au bailleur social Domofrance et inoccupé depuis près de 5 ans !!!!
http://dal33.over-blog.com/a-la-rentr%C3%A9e-le-pr%C3%A9fet-sort-les-enfants

Quant à m., dans l'oeil du viseur, elle commence à s'impatienter à voir sa vie privée ainsi séquestrée, ses projets artistiques ralentis, son intégrité physique et psychologique menacée, sa liberté d'expression muselée.

Dans un monde qui s'embrunit, les autorités reprennent les bonnes vieilles méthodes qui consistent à tuer, emprisonner ou bâillonner toute personne qui dénoncerait les Etats répressifs et la société de contrôle.

Les artistes, épris de liberté et de justice, porte-voix, sont au tout premier plan de ce système d'oppression.

En Grèce, En Russie, en Tunisie ... et donc en France, ils payent le prix fort à ne pas vouloir se taire, à défendre, sur scène et sur "le terrain", l'idéal humaniste qui les porte.

N'attendons pas que de nouveau les livres soient ici mis au pilori ou brûlés !

Le collectif de soutien à m. a mis en place plusieurs outils de contre-attaque pour que la pression change de camp, que ses affaires lui soient rendues et qu'elle puisse de nouveau agir librement.

Voir ici la boite à outils pour soutenir m. :
http://soutien-m.over-blog.com/soutenir-m.-boite-%C3%A0-outils

Qui parle encore de démocratie quand aujourd'hui nous en sommes rendu-e-s là ?

Celle-ci n'est pas en train de défaillir, celle-ci n'a jamais existé et désormais le système tombe le masque. Autoritaire, il exige qu'on se soumette et qu'on calme notre rage.

Pourtant, la bave nous vient encore aux lèvres et nous pouvons refuser.

m. remercie toutes les personnes, d'ailleurs et d'ici, toutes les associations, collectifs qui la soutiennent et lui donnent force et courage.
En vidéo ici :
http://youtu.be/yOi6R8dedOE

La solidarité est notre arme ! Merci de partager largement ces informations dans vos réseaux.

Le collectif de soutien à m. et l'Orchestre Poétique d'Avant-guerre

***
Complément d'informations

Russie
Nadya Tolokonnikova - Une Pussy Riot emprisonnée entame une grève de la faim
http://opa-infos.over-blog.com/-russie-nadya-tolokonnikova-une-pussy-riot-emprisonn%C3%A9e-entame-une-gr%C3%A8ve-de-la-faim

Grèce
Le rappeur Pavlos Fyssas assassiné par les néo-nazis de L'Aube Dorée
http://opa-infos.over-blog.com/-gr%C3%A8ce-le-rappeur-pavlos-fyssas-assassin%C3%A9-par-les-n%C3%A9o-nazis-de-l-aube-dor%C3%A9e

Tunisie
Des artistes emprisonnés
http://opa-infos.over-blog.com/-tunisie-des-artistes-emprisonn%C3%A9s

France
Saïdou, chanteur chez Z.E.P & M.A.P, poursuivi devant les tribunaux
http://petition.lesinrocks.com/devoirdinsolence/

O.P.A soutient aussi en Turquie
Pinar Selek - Féministe criminalisée
http://opa-infos.over-blog.com/une-campagne-de-lettres-pour-soutenir-pilar-selek

A toute fin utile...
Garde à vue - Mode d'emploi
http://clap33.over-blog.com/pages/Garde_a_vue_Mode_demploi-5014413.html

Tag(s) : #Communiqués O.P.A, #Répression, #Procès D.A.L33, #Parcours de m.

Partager cet article

Repost 2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :